Les contes de la pleine Lune

jeune public

à partir de 4 ans

Au début du monde, les nuits étaient sombres, et le ciel couvrait comme un drap noir les montagnes, les plaines, les rivières et les océans.
Il n’y avait aucune étoile qui scintillait dans l’obscurité. Et lorsque le soleil se couchait derrière les montagnes, les villageois s’empressaient de rentrer et ne sortaient plus de chez eux de peur de se cogner aux arbres, de se perdre dans les forêts, de tomber dans des trous ou d’être dévorés par des bêtes sauvages. Du crépuscule à l’aube, le silence régnait. Dans une contrée, vivait une femme dont la beauté était aussi éclatante que le soleil qui brillait là-haut.

Sa chevelure pouvait changer selon les heures de la journée. Ainsi au soleil levant, ses cheveux, arrosés par la pâle lueur des rayons du soleil, pouvaient être d’argent.
Lorsque le soleil était au zénith, ses cheveux avaient des reflets d’or comme le blé en été. Au soleil couchant, ses cheveux avaient des reflets roux comme l’horizon rouge. Sa peau était blanche comme le lait. Ses parents l’avaient appelée « Celle qui brille » : Luna.

Un soir, la nuit tomba plus tôt que d’habitude, Luna rentrait alors des champs. Surprise par la brusque pénombre, elle se retrouva seule dans le silence. La nuit se faisait de plus en plus sombre au point qu’on ne pouvait plus voir ni ses pieds, ni devant, ni derrière. Pourtant Luna continuait à marcher tranquillement en chantant.

Pour télécharger le dossier de présentation :

Les contes de la pleine lune 2017

 

20161216_100206